TRANSFERT VERS L'INVISIBLE

24.10.2014 - 08.02.2015

Comment voir ce qui ne peut être vu ? Le télescope d’Heinrich Anton Müller, recréé pour l'occasion par Valentin Malartre, est de ces outils qui rendent visible l’invisible. Il en est ainsi des machines à communiquer avec l’au-delà dessinées par l’inventeur dignois Jean Perdrizet ou de l’installation de Michel Goyon qui tente de donner à voir l’idée d’une transparence et d’une mémoire propres au corps. Autant d'inventions, rêvées ou réalisées, qui mettent en regard science et imaginaire.

À partir du 08.11.2014 : deuxième volet de cette exposition au Centre Culturel Jacques Franck , à deux pas du musée !

Infos pratiques

312-314, rue Haute - 1000 Bruxelles 
Tél : +32 (0)2.533 94 90
Fax : +32 (0)2.533 94 98

info@artetmarges.be
www.artetmarges.be
www.facebook.com/artetmarges

Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h.
Fermé les lundis et jours fériés officiels
Prix d’entrée : 4€ / 2€ (enfants, étudiants, groupes de min. 10 personnes, pensionnés et membres de JAP) ou 1,25€ (Article 27)/ gratuit (- 6 ans, 1er dimanche du mois, amis du art & marges musée).

Accès :
En train : Gare Bruxelles-Midi.
En métro : Ligne 2 et 6 (Porte de Hal).
En bus : 27, 48, 123, 136, 137, 365, W (Porte de Hal).
En tram : 3, 4, 51 (Porte de Hal).

La philosophie "art)&(marges"

Depuis sa création, le Centre de Recherche et de Diffusion d'art outsider « Art en Marge » devenu « art)&(marges musée » défend des artistes qui ne s'inscrivent pas dans le circuit culturel officiel.Actuellement appelés "outsiders" ces créateurs autodidactes travaillent isolément ou dans des ateliers créatifs pour personnes psychologiquement fragilisées ou handicapées mentales. Certains sont pensionnaires de homes pour handicapés mentaux, d'hôpitaux psychiatriques, d'autres exercent ou ont exercé des métiers très variés: photographe, brocanteur, cordonnier, musicien,...

"art)&(marges" est une initiative de la Commission communautaire française et est réalisé avec l'aide du CPAS de Bruxelles qui notamment fourni les locaux de la rue Haute depuis 2001.


 



 
FR | NL