Service Médiation de dettes
Service Accompagnement Psychosocial
Cellule d'Action Sociale Urgente
Etablissements pour adultes avec handicap intellectuel
Service Soutien à domicile
Double Click
Duo
Big Bang
L’Autre Table
Plan Isolement
 
LE SERVICE DE SOUTIEN À DOMICILE

L'activité du Service de soutien à domicile comprend d'une part deux services destinés en priorité aux personnes âgées : le Service Aide aux Familles et Personnes Agées ainsi que le Service d'Aide à la Vie Quotidienne ; et, d'autre part, le Service des Soins à domicile accessible à tous.

Afin d'assurer une aide efficace, les services travaillent en collaboration avec les autres départements du CPAS et avec des services extérieurs. Des contacts fréquents sont établis avec d'autres intervenants : médecins, kinésithérapeutes, etc.

Le Service d'Aide aux familles
Le Service d’aide aux familles est chargé d'apporter aux familles, aux personnes âgées et aux personnes handicapées une aide effective, préventive et éducative dans les soins d'hygiène et les tâches ménagères courantes. Une offre d'aides techniciens est également disponible pour effectuer des petits travaux de réparation à domicile.

Service d'Aide à la Vie Quotidienne
Ce service propose des interventions ponctuelles à caractère urgent et/ou de courte durée (prestation de dame de compagnie, conduire chez le médecin une personne âgée, effectuer une démarche administrative, promener une personne âgée une heure l'après-midi …). Une offre d'aides « techniciens » est également disponible pour effectuer des petits travaux de réparation au domicile des personnes âgées.

Service des Soins à Domicile
Les infirmiers exécutent à domicile les soins prescrits par les médecins, veillent à l'éducation sanitaire et préventive, et apportent guidance et soutien psychosocial. Le service s'adresse à tous, en accordant toutefois priorité aux personnes les plus démunies.


  • Service de Soutien à domicile
    Rue van der Weyden 10 - 1000 Bruxelles
    Téléphone : 02 563 49 75
    Fax : 02 563 49 69

 
FR | NL   



Vers une politique de migration plus intégrée, grâce au FAMI